La rocaille des plantes succulentes

Le terme « succulent » vient du mot latin « succulentus » qui signifie « charnu, riche en sève ». Il concerne les plantes qui stockent de l’eau dans leur tissus sous forme de sucs mucilagineux afin de résister à des sécheresses prolongées et qui présentent cet aspect charnu, ce qui leur a valu le terme de « plantes grasses ».

Tous les organes de la plante peuvent servir de réserve d’eau : les racines, les tiges ou les feuilles. Quand on sait qu’1/3 des terres de notre planète sont plus ou moins désertiques, on comprend la nécessité d’adaptation des plantes. Ainsi les plantes succulentes regroupent plus de 12 000 espèces issues de plus de 50 familles différentes.

Les grandes familles de plantes présentées dans la rocaille

Les Cactacées

C’est la famille la plus connu, les « cactus », mais aussi la plusimportante en nombre avec 2300 espèces, toutes originaires d’Amérique. Leurs feuille sont transformées en aiguillons. C’est la tige verte qui assure la fonction chlorophyllienne.

Les Euphorbiacées

C’est une très grande famille comprenant plus de 5000 espèces originaires de zones tropicales et tempérées du globe. Certaines espèces sont succulentes, elles sont d’ailleurs qualifiées d’Euphorbes cactiformes, à forme de cactus. Elles ont une tige verte charnue, des feuilles très petites ou inexistantes et des épines.

Les Agavacées

C’est une famille importante comprenant 20 genres et 400 espèces, réparties dans les régions tropicales et subtropicales, principalement en milieux arides.
Le genre le plus important est celui des Agaves avec des centaines d’espèces toutes américaines, aux feuilles charnues en rosette.
Un autre genre principal est le Yucca (40 espèces toutes américaines). Les Draecaena (60 espèces d’Afrique et d’Asie) et les Sansevieria (60 espcèes d’Afrique, d’Inde et d’Indonésie) appartienent maintenant aux Ruscacées ou Asparagacées.

Les Asphodelacées

Le genre le plus important est celui des Aloe avec 300 espèces réparties en Afrique, à Madagascar et en Arabie. Les plantes présentent des feuilles en rosettes mais il ne faut pas les confondre avec les agaves. Certains peuvent être arborescents, d’autres nains ou herbacées. Quelques espèces ont été introduites et naturalisées sur la Côte d’azur comme Aloe arborescens en grosses touffes  ou Aloe saponairia en rosette acaules les plus résistants au froid. Ils sont remarquables en plein hiver, quand ils fleurissent en montrant de longs épis de fleurs rouges ou jaunes.