Calendar

Avr
4
jeu
Parc Phoen’ …x @ Salle Prairial
Avr 4 @ 9 h 30 min – Juin 23 @ 19 h 30 min
Parc Phoen' ...x @ Salle Prairial

Jusqu’au 23 juin 2019 le Parc Phoenix, vous propose de découvrir l’exposition photographique de Valérie MARCO.  

Quand faune et flore du Parc Phoenix passent sous l’éclair cosmique de rayons X, technique que l’on pourrait qualifier d’Artistic’Radiographies, tout explose en mode cabaret.

L’hibiscus étoilé, la mygale rock, le phasme scorpion et bien d’autres « personnages » fantastiques, à la manière de Fantasia, défilent  comme des stars, nimbées de couleurs, dans une  chorégraphie de formes et de mouvements, entrevue grâce à la magicienne Valérie Marco.

La nature comme vous ne l’avez jamais vue !

valerie-marco.com

Avr
6
sam
L’éclat du jour et de l’aube @ Salle Floréal
Avr 6 @ 9 h 30 min – Juin 23 @ 19 h 30 min
L'éclat du jour et de l'aube @ Salle Floréal

Jusqu’au 23 juin 2019 le Parc Phoenix vous propose de découvrir l’exposition d’Elsa Caselli.

Cette artiste a étudié au Chelsea College of Art and Design de Londres, à  l’Académie des Beaux-Arts à Florence, puis à Gênes.

Très tôt les éléments, comme le vent, la nature et la poésie, inspirent sa peinture. La colline du Château où elle grandit, vient nourrir son imaginaire d’acte de chevalerie, de nobles destriers, de Princes et de Princesses.

L’artiste nous offre là, une peinture affirmée, qui intègre la lumière dans chacune de ses œuvres. Formes et couleurs mènent un jeu plein de fougue.

De la peinture à l’écriture, passionnée, elle nous délivre un beau message  : …. « Il faut croire en ses propres rêves ».

Pour la découvrir un peu plus :
www.elsacaselli.com

Peinture à l’aiguille @ Salle Cassini
Avr 6 @ 9 h 30 min – Juin 2 @ 19 h 30 min
Peinture à l'aiguille @ Salle Cassini

Jusqu’au 2 juin 2019 le Parc Phoenix vous propose de découvrir l’exposition d’Annick DELIVEYNE « Peinture à l’aiguille » du 6 avril au 2 juin 2019.

Originaire d’Extrême-Orient, la technique de la peinture à l’aiguille, (broderie d’art) utilise le fil de soie. Les premières traces remontent à la dynastie Zhou, Chine, 771 ans avant Jésus-Christ (décors de vêtements impériaux sous les Dynasties Ming et Qing).

En Europe, elle connu son heure de gloire aux 17ème et 18ème siècles dans la création de décors pour des vêtements liturgiques, parement d’autels, bannières, etc…

La haute couture utilise encore cette technique.

L’artiste née à Quimper, a eu un véritable coup de cœur pour cette technique de broderie. Le fil de soie sur toile de lin, apporte vie et lumière à ses illustrations naturalistes et son bestiaire.

La curiosité et l’émotion que suscitent ces œuvres, nous rappellent que les travaux d’aiguilles sont intemporels.

http://annick-deliveyne.e-monsite.com

Mai
24
ven
Le colloque annuel de la Société Nationale d’Horticulture (S.N.H.F) au Parc Phoenix @ PARC PHOENIX
Mai 24 @ 9 h 00 min – 17 h 30 min

Pour ce 12eme colloque scientifique, la SNHF propose, au Parc Phoenix à Nice, une journée de conférences sur le thème : Plantes et côte d’Azur, le carnaval des sens. Onze intervenants partageront leurs connaissances scientifiques, techniques et historiques sur les jardins méditerranéens, autour de 5 sessions : murmures au jardin, lumière et couleur, perception et sensation, senteurs, saveurs…Cette journée, ouverte au grand public, s’adresse aux jardiniers amateurs, aux professionnels du végétal, aux associations et établissements horticoles…

La Méditerranée est un lieu de brassage de civilisations, de cultures et d’espèces. Aboutissement des routes commerciales venues d’Extrême-Orient, régions d’influences politiques ou religieuses, les rives méditerranéennes furent aussi, de bonne heure, de hauts lieux de l’art des jardins.

Aussitôt que née, l’horticulture ne pouvait de son côté échapper à son destin méditerranéen. L’écrivain-jardinier Alphonse Karr fut à l’origine d’un spectaculaire développement des exportations florales. La culture des plantes à parfums restera, quant à elle, légendaire. Enfin, les Années folles ont créé le jardin néo méditerranéen où se mêlent des plantes des cinq continents, originaires de climats comparables.

Les jeux de l’ombre et de la lumière sont, dans les jardins, inséparables du murmure flatteur et paradisiaque de l’eau. Le cyprès élancé puis le palmier et les cigales sont aujourd’hui synonymes de Côte d’Azur. Les herbes de Provence et les olives appartiennent dorénavant au patrimoine culinaire mondial… et que serait un jardin sans la présence d’espèces aromatiques dans les massifs, les haies, les clairières et jusque dans le verre anisé de l’apéritif ?

ut odio efficitur. Donec sem, sed venenatis