Historique

Créé par la Ville de Nice, le Parc Phoenix a ouvert en 1990. Sa construction a été un véritable défi technique et a duré 26 mois.
Près de 80 entreprises ont participé à sa réalisation. Ce n’est pas moins de 14000 m3 de terre et 2000 tonnes de rochers qui ont été utilisés pour sa construction.

Il a été construit sur un ancien marécage, d’où le nom du carrefour dit « des grenouillères ». Son coût de construction était de 260 millions de francs (40 millions d’euros). Des vallons artificiels ont été créés pour éloigner l’eau des racines des plantations et pour mieux mettre en valeur certains sujets. Le parc a accueilli dès sa construction la serre que nous connaissons et qui était alors l’une des plus grandes du monde.

Le parc Phoenix a été dessiné à l’origine par Monsieur Arnaudon avec les équipes des espaces verts. L’architecte était Monsieur Aragon.

Il porte le label « jardin remarquable » depuis 2011 et vient d’être renouvelé en juillet 2016 pour 5 ans.

Son nom « Phoenix » vient du palmier « Phoenix canariensis », le palmier-dattier des Canaries, maintenant utilisé comme plante d’ornement du monde entier.

On compte 350 palmiers répartis en 52 espèces (31 dans la serre et 21 à l’extérieur).

En 1989 les États-Unis d’Amérique ont offert au parc un Sequoia sempervirens pour commémorer le bicentenaire de la Révolution française. A côté se trouve la statue du Président Roosevelt.

Voué à l’origine à accueillir un univers floral et arborescent, le parc a souhaité se diversifier en accueillant des animaux. En effet, de nombreuses espèces du règne animal sont représentées : des lémuriens, des ouistitis à pinceaux blancs, des loutres, des wallabies, des aras, des kookaburras et bien d’autres espèces.

Tout est mis en scène pour offrir un feu d’artifices de couleurs et de senteurs aux visiteurs.

adipiscing ut ut consectetur massa venenatis elit. libero ut ultricies dictum ipsum